Méditation du dimanche 17 mai 2020

Textes de la célébration : Ac 8, 5-8.14-17 ; Ps 65, 1-7a, 16.20 ; Jn 14, 15-21.

Tout d’abord je voudrais dire merci à notre pape François pour les messes matinales à la maison Ste Marthe qu’il a ouverte au monde entier durant cette période de confinement. Chaque jour j’ai eu l’occasion d’être nourri par sa parole de vie. Malheureusement, comme le confinement se termine en Italie, la dernière messe filmée sera demain matin ! Encore aujourd’hui, il inspire sérieusement ma méditation de ce jour. Merci à lui qui ne nous laisse pas orphelin ! « Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviens vers vous. » Nous sommes plusieurs ce matin à être orphelin de père et/ou de mère.

Dans cette situation, je prends conscience tout d’abord que je fais partie de la génération qui doit bientôt laisser la place à la suivante, mais aussi que je dois faire très attention à maintenir la fratrie unie ! Le fait de devenir orphelin peut déstabiliser complètement la relation fraternelle, et diviser la famille. Nous sommes tous témoins lors de partage suite à un héritage, que surviennent des divisions terribles dans certaines familles.

Jésus veut éviter cela et exprime clairement qu’Il ne veut pas laisser les Douze orphelins afin de les maintenir dans l’Unité ! Concrètement Il leur promet la venue d’un autre Défenseur : l’Esprit de Vérité.

Ne sommes-nous pas à une époque d’un monde « sans repère » ? Sans repère, sans (re)père, sans père… Un monde orphelin ? De fait, pour plusieurs aspects nous pouvons le constater, tout en reconnaissant qu’il y a aussi de magnifiques ressources en l’être humain. Justement en ces jours de confinement, survient un sursaut de fraternité et de solidarité.

Est-ce la peur de mourir et l’instinct de survie ? Est-ce le côté profond et généreux de l’être humain ? Est-ce l’Esprit qui inspire ces mouvements de solidarité ? Probablement un peu de tout cela, mais lorsqu’il y a perte de (re)père, il y a danger de division.

Comment apporter au monde, à la société, à la Belgique, à ma famille, à ma vie personnelle ce (re)Père dont j’ai besoin, dont nous avons tous besoin ?

En invoquant à tout moment la Venue de l’Esprit ; en témoignant d’un Dieu qui est Père et ne veut pas que nous vivions orphelins ; en gardant Ses commandements ; en demeurant en Lui comme Lui en moi ; …

Proposition de prière :
Invoquons ensemble Le Paraclet, afin qu’Il nous rappelle Le Chemin d’Unité dans la Fratrie humaine…

Vincent della Faille
Curé de la Paroisse Saint Nicolas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s