Méditation pour ce jeudi 14 mai 2020

Textes : Ac1, 15-17. 20-26 ;                                         Ps112(113) ;                                      Jn15, 9-17

Jésus est sur le point de quitter ses disciples. Il leur avait déjà révélé ce qui allait se passer pour lui : souffrir beaucoup, être mis à mort, mais ressusciter le troisième jour.

Pour que son départ ne soit pas un ébranlement total et une débandade sans aucun espoir, il leur livre ses dernières recommandations.

C’est d’abord une révélation : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimé ». L’amour de Jésus vient d’ailleurs, il vient du Père. C’est cet amour-même qui vient de Jésus vers ses disciples et vers tout homme qui gardera ses commandements.

Ce n’est pas par mérite que Jésus a aimé ses disciples, c’est un amour inconditionnel. Il a manifesté son amour en faisant le bien partout où il passait (Ac10, 38). Il libérait les possédés, guérissait les malades, donnait à manger à ceux qui avaient faim, ne condamnait pas les pécheurs et par son enseignement, il apportait la lumière à ceux qui étaient prisonniers des ténèbres.

Si l’amour de Jésus est sans condition, on peut rester dans son amour où en sortir, ce n’est pas une prison, c’est un choix à faire. Pour demeurer dans cet amour, il faut faire comme lui, garder ses commandements comme lui a gardé les commandements de son Père.

Pourquoi faut-il observer les commandements ? Ce n’est pas pour entraver la liberté de l’homme, mais pour la canaliser, pour pouvoir rester dans l’amour de Jésus. Hélas, l’homme est capable de d’agir dans le sens contraire de l’amour. Il a alors besoin de limites pour ne pas précipiter les autres dans la souffrance et pour ne tomber lui-même dans la tristesse. Quand on reste dans l’amour de Jésus, on peut goûter à la vraie joie, le vrai bonheur.

Jésus révèle donc où se trouve la vraie joie. Sa Bonne Nouvelle est source de joie. Il est donc important que l’Evangile soit annoncé pour que chaque homme puisse entendre comment trouver la vraie joie. Ainsi, Jésus a envoyé les apôtres pour continuer à enseigner. Les apôtres à leur tour ont institué d’autres apôtres pour que la parole de Jésus puisse aller jusqu’aux extrémités de la terre. Matthias que nous fêtons aujourd’hui est le premier apôtre à avoir été institué par les apôtres.  

Dans l’exhortation apostolique « La joie de l’Evangile », le pape François nous dit que « La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. ».

Chant : https://www.youtube.com/watch?v=gnC6UjiT6JE

Abbé Emile Mbazumutima

Vicaire à la paroisse saint Nicolas de la Hulpe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s