Méditation du mardi 12 mai 2020

Textes de la célébration : Ac 14, 19-28 ; Ps 144, 10-11, 12-13ab, 21 ; Jn 14, 27-31a.

Suite au don du Paraclet hier, aujourd’hui, il s’agit du don de la Paix. « Je vous laisse la Paix, Je vous donne Ma Paix ; ce n’est pas à la manière du monde que Je vous la donne. » Jésus souhaite me partager non pas une paix éphémère, mais Sa Paix. Celle qu’Il expérimente au plus profond de Son cœur. Ne l’oublions pas, Jésus est en train de vivre Son dernier repas ! Au lieu d’être tourné vers la mort qui L’attend, Il est là à consoler, réconforter, encourager les Douze.

Et n’ayant rien gardé pour Lui, Jésus leur partage ce qui L’aide et Le soutien dans les moments très difficiles qu’Il est en train d’affronter. Et à leur tour, plus tard, forts de cette aide les Apôtres seront en mesure d’affronter tout ce qui les attend.

Chacun de nous est aussi soumis dans son existence à des périodes plus tumultueuses et d’autres plus calmes. Il est clair que je souhaiterais être constamment en paix, ce qui est rarement le cas. Il y a toujours quelque part dans ma tête et dans mon cœur une chose qui me tracasse (santé, relationnel, financier, sécurité, …) et qui m’empêche d’être paisible et de bien dormir. Mon premier réflexe sera peut-être de trouver la solution la plus rapide possible pour me sécuriser (un enfermement sur soi, un achat matériel compulsif, s’adonner à une passion, …). Mais au fil du temps toujours pas de paix profonde en moi… Voilà une paix que je cherche à acquérir par moi-même, qui bien souvent m’isole, et ne résout pas grandchose à long terme.

Par contre Jésus souhaite pour moi Le Bonheur Éternel. Pour m’y aider, Il me fait le cadeau de Sa Paix. Elle est gratuite, juste à accueillir, et elle m’ouvre aux autres… Il est clair aussi que j’ai déjà goûté à cette Paix magnifique. Mais je n’ai pas toujours eu la patience de L’attendre, de La recevoir et de L’accueillir lorsqu’Elle se présente à moi.

Comment La reconnaître ? Il y a tout un discernement à opérer qui m’invite à faire des choix en fonction de ce que perçois de la Volonté de Dieu dans ma vie. Et au fur et à mesure que je m’engage dans ces choix et qu’ils sont ajustés, s’installe une Paix dans le fond de mon cœur. Et, j’expérimente ensuite que, quoi qu’il m’arrive, j’ai la conviction que plus rien de grave ne peut m’arriver, car Il est là. Je ne suis plus seul. Même la mort ne peut me séparer de Sa Présence. C’est évidemment l’idéal que certains goûtent, mais La Paix est toujours à accueillir et jamais totalement acquise… Je marche sur Le Chemin de la Vérité de la Vie qu’est Jésus porteur de cette Paix.

Proposition de prière :

Merci Père pour la Paix que Tu nous offres ! Je Te confie Père, tous tes enfants qui, envahit par la souffrance, sont aveuglés et empêchés de reconnaître ce Cadeau énorme que Tu nous fais. Donne-nous la grâce d’être des témoins vivant de Ta Paix !

Vincent della Faille
Curé de la paroisse Saint-Nicolas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s