Méditation du Samedi 2 mai 2020

Textes de la célébration : Ac 9, 31-42 ; Ps 115, 12…17 ; Jn 6, 60-69.
« Voulez-vous partir, vous aussi ? » Question de Jésus aux Douze après son discours sur le Pain de Vie… Et oui, Jésus et les Douze ont aussi connu des temps de crise. Il faut dire que les passages d’évangiles de ses derniers jours étaient plutôt compliqués. Pas facile de comprendre et de saisir où Jésus veut en venir. 

Au début de grandes foules le suivait parce qu’Il accomplissait des signes (miracles) qui émerveillaient son auditoire, mais quand Il dit : « Moi, je suis le pain vivant qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde » ce n’est plus audible. Il se prend pour qui en disant cela ? Ce n’est plus possible d’adhérer à quelqu’un qui tient de tels propos. Et le passage que nous entendons aujourd’hui commence par nous relater l’abandon de beaucoup de disciples de Jésus. 

Voilà un temps de crise comme il y en a plusieurs dans l’évangile. Le Chemin de Jésus sur cette Terre n’a pas été tout « rose »… Il a été confronté à beaucoup d’oppositions et a dû se sentir bien seul à plusieurs reprises. Comme c’est compliqué de tenir bon dans l’épreuve, et même pour Jésus… 

Heureusement que la première lecture du jour, des Actes des Apôtres, est là pour nous redonner un peu le moral. Elle relate une période plus calme où la communauté de l’Église primitive est témoin d’événements magnifiques et encourageants. La vie humaine comporte toujours des hauts et des bas.

Et 2020 fait partie de ses moments de l’Histoire qui sont plutôt des bas. Plus moyen comme chrétien de se rassembler pour nous revoir, pour échanger des nouvelles, pour nous soutenir les uns les autres, pour célébrer les sacrements, pour vivre de bons et beaux moments entre nous avec Lui. Oui, nous sommes en manque ! Et apparemment ce temps de confinement ecclésial va encore durer au moins un mois… Qu’allons-nous devenir ? Et comment continuer à nous nourrir dans notre vie de Foi ? Et Jésus, nous pose la même question qu’aux Douze : « Voulez-vous partir, vous aussi ? » 

Qu’est ce qui me retient près de Lui ? Qu’est-ce qui fait que comme Simon-Pierre, j’ai envie de Lui dire : « Mais vers qui me tourner ? Tu as les paroles de la vie éternelle, Tu es le Saint de Dieu ! »

Ou au contraire, dans mon cœur habite une certaine lassitude. A quoi bon continuer de Le suivre, de toute façon mon sort sera la même que celui des incroyants…

 Proposition de prière : Demandons à Marie durant ce mois de mai (qui lui est dédié), qu’elle intercède pour nous afin que Dieu nous accorde Son Esprit de persévérance et de courage au cœur de ce moment de crise… 

Vincent della Faille
Curé de la Paroisse Saint Nicolas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s