Méditation du vendredi 8 mai 2020

Textes de la célébration : Ac 13, 26-33 ; Ps 2, 1.7-11 ; Jn 14, 1-6.
Voilà que le gouvernement nous parle de déconfinement, c’est vrai que très doucement les choses se décloisonnent, mais… nous ne voyions pas encore le bout du tunnel. Encore combien de temps… ? Personne ne le sait. D’où beaucoup d’inquiétudes dans les chaumières tant la tension devient grande.
Où trouver la consolation nécessaire ? Parfois une oreille est là pour nous écouter… mais il faut reconnaître que ce n’est pas toujours facile de le faire avec nos tout proches qui sont parfois la cause de nos tensions. Alors si au moins les rassemblements de la communauté paroissiale étaient autorisés, nous aurions l’occasion de partager ensemble, nous soutenir les uns les autres. A ce sujet, nos évêques sont en négociations avec les autorités compétentes pour permettre la reprise le plus tôt possible de nos célébrations. A ce jour, pas de dates précises ne sont communiquées.
Alors vers qui se tourner ? Ne l’oublions pas, le contexte du passage de St Jean que nous venons d’entendre est dramatique, pour Jésus et pour Ses disciples. Jésus annonce qu’Il va être trahit par l’un d’entre eux, arrêté, puis condamné à mort. L’ambiance n’est vraiment pas à la Joie ! Réaction de Jésus : Lui, Le doux et humble de cœur, se fait proche d’eux afin d’éveiller en eux l’Espérance.
Il commence par leur laver les pieds pour leur donner ce qu’Il a de plus précieux : Sa proximité. Il commence par se faire tout proche et se met à les servir. Ensuite Il leur parle en Vérité, même si c’est très difficile à entendre. « Oui, Je pars, Je vous quitte pour aller à la maison de Mon Père. Là, après vous avoir préparé une place, je reviendrai vous y emmener avec moi. » Sa Parole n’évite pas ce qui va se passer, et en Vérité Il leur partage toute Son Espérance de demeurer avec eux dans la Maison de Son Père et notre Père. 
Ensuite, nous avons Thomas (dont le nom signifie « Jumeau ») qui heureusement est là et pose la bonne question que nous avons tous envie de poser : « Où vas-tu ?» Et Jésus de répondre : « Je suis Le Vrai Chemin qui mène à la Vie auprès du Père. » Quelle consolation pour Ses amis ! Mais aussi quelle consolation pour nous, pour moi ! Bien sûr il est important que je cherche la consolation auprès de celles et ceux qui m’entourent, mais la Vraie Consolation, ne vais-je pas la trouver auprès de Celui qui me l’apporte avec proximité, Vérité et Espérance ? D’ailleurs pas étonnant que ce passage d’évangile est celui qui est le plus demandé pour les célébrations de funérailles tant il nous fait goûter à cette Consolation Divine.
Alors, même si je ne suis pas dans la situation d’avoir perdu un proche, que ce texte vienne me redire toute la forte-douceur de la consolation que Dieu Père souhaite m’apporter aujourd’hui.
Proposition de prière : 
Permets-moi Père de me laisser bercer par ta proximité aimante…

Vincent della Faille

Curé de la Paroisse Saint Nicolas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s