Equipe des lecteurs

Lien vers le Tableau des lecteurs

« La Bible est bien plus qu’une parole à propos de Dieu, elle est aussi une Parole prononcée par Dieu lui-même (…) Dans la liturgie de la Parole, l’Ecriture atteint son but : celui d’être proclamée au cœur de la communauté rassemblée. C’est là seulement qu’elle redevient une parole vivante pour celui qui la reçoit, une nourriture qui fait vivre. » Proclamer la Parole –guide pratique pour les lecteurs – CIPL – 2008

Au cours des différentes cérémonies religieuses vécues en paroisse  des lectures principalement extraites de la Bible sont données soit par des clercs (personne appartenant au clergé) soit par des laïcs. Depuis le concile Vatican II la participation des laïcs est devenue nettement plus importante au cours des liturgies. C’est ainsi qu’il existe dans chaque paroisse une équipe de lecteurs. Notre équipe se compose d’une douzaine de membres. Ces personnes sont invitées à lire les textes prévus aux différentes cérémonies et ainsi à être porteuse de la parole de Dieu pour leurs frères et sœurs en Christ.

Etre lecteur est une réponse à un appel de la paroisse mais aussi, un appel intérieur. Etre lecteur, c’est un service rendu à la communauté.  Celui-ci est de faire résonner la Parole de Dieu au cours de la liturgie dominicale. De permettre à la Parole d’être reçue comme Parole de Dieu pour aujourd’hui  et de permettre aux membres de l’assemblée de se sentir interpellés par celle-ci. Ce service de lectorat nécessite de prendre le temps de bien se  préparer  par une lecture personnelle et priante de la Parole du jour. En effet, c’est en se mettant au diapason de Dieu que le lecteur pourra rendre la parole la plus juste possible pour qu’elle soit non seulement entendue mais aussi écoutée et que l’assemblée puisse y répondre avec foi. Cela suppose le goût de chercher à comprendre pour soi d’abord la signification et la portée du texte qui sera lu. Il faut ensuite méditer, ingérer cette parole qui sera donnée. Comment le lecteur pourrait-il proclamer correctement une parole qu’il ne comprend pas et quelle image donnerait-il à ses frères en annonçant une parole qu’il ne cherche pas à appliquer pour lui-même ? 

Ce temps de préparation très important explique que le choix des lecteurs du jour ne se fait pas juste avant le début de la messe ! Il existe donc  un calendrier du lectorat. Ainsi chaque lecteur sait quand il est appelé à lire et peut s’y préparer.

Une attitude d’humilité est également demandée vu que ce n’est pas le lecteur qui est premier mais bien la Parole. Le lecteur est avant tout canal de la parole de Dieu, d’un Dieu qui se donne par son intermédiaire. 

 Etre lecteur, c’est aussi communiquer avec l’assistance. Communiquer cela suppose se faire entendre et comprendre par l’assemblée.  Donner une parole qui par timidité n’est pas entendue ou qui par manque de préparation déforme les mots ou le sens du texte, ce n’est pas répondre à l’appel de Dieu. Les lecteurs se forment donc à certaines techniques de lecture afin d’être audibles et de donner toute sa puissance à la Parole de Dieu.

La mission des lecteurs lors de la liturgie dominicale de la Parole est : la lecture des première et deuxième lectures, du psaume (lorsqu’il n’est pas chanté) ainsi que des intentions. Les lecteurs n’y sont pas les seuls à intervenir mais ils sont partie prenante de ce temps liturgique qui comprend aussi l’acclamation de l’Evangile, la lecture de l’Évangile, l’homélie et le Credo. S’ajoute à cette mission, la lecture de la prière pénitentielle en début de célébration.  Les lectures sont portées chaque semaine par deux lecteurs afin de mettre en valeur la nature différente de chacune d’elles. 

Au sein de l’équipe, chaque lecteur cherche humblement à faire de son mieux et espère ainsi aider chacun à participer pleinement à la liturgie.